Utiliser le Tangram en Classe : Nos Conseils

Si l’école a tendance à opposer jeu et apprentissage, il a été démontré que dans quelques situations, le jeu peut s’avérer un moyen ludique et privilégié pour assimiler des connaissances. Dans un domaine rigoureux tel que les mathématiques, qui créent souvent peur et désintérêt chez les élèves, l’apprentissage par le jeu peut s’avérer une solution largement bénéfique. Voyons ensemble, comment utiliser le tangram en classe et comment ce jeu peut travailler des compétences diverses s’il est bien maîtrisé.

Qu’est-ce que le Tangram ?

Le tangram est tout simplement un puzzle, constitué de sept pièces géométriques.

Il serait un des puzzles géométrique le plus ancien et le plus connu. Souvent présenté en forme de carré, il contient sept polygones réguliers, à savoir, deux grands triangles, un triangle moyen ainsi que deux plus petits, un carré et un parallélogramme.

À noter que les cinq triangles présents sont rectangles et isocèles. Que les pièces soient de tailles différentes, de matières différentes, de couleurs différentes, elles sont toujours les sept mêmes et à la même échelle, quel que soit le tangram.

Voyons maintenant, d’où il provient et comment l’utiliser.

D’où provient le tangram et comment l’utiliser ?

tangram en bois ecoleL’origine du tangram n’est pas claire et précise. Néanmoins, il semblerait que ce puzzle vienne de Chine, au XVIème siècle. Un empereur aurait maladroitement brisé en sept morceaux un carreau de porcelaine. Voulant réparer son erreur, il aurait essayé de remettre ensemble les différents morceaux et serait parvenu à l’établissement de plusieurs figures.

Ce jeu se serait ensuite étendu au reste du monde pour toucher l’Occident au début du XIXème siècle, faisant de Lewis Carroll un grand adepte.

Pour y jouer, les règles sont simples. Il s’agit de constituer une figure à partir des sept polygones disponibles. Ils ne doivent pas être superposés mais juxtaposés. À partir de là, soit on laisse l’imagination aboutir à des figures sorties de notre esprit, soit on tente de reproduire des figures pré-définies.

À noter qu’aujourd’hui il existe plus de deux mille modèles de Tangram.

Quels avantages à l’introduire en classe ?

Comme nous l’avons vu dans cette introduction, la dichotomie jeu/apprentissage n’est pas absolue.

Le jeu est un processus que l’on retrouve chez tous les enfants et qui est caractéristique de leur bonne santé. Alors, bien que le jeu soit synonyme de détente et s’oppose au travail, qui nécessite concentration et sérieux, les deux peuvent se croiser pour aboutir à des résultats largement positifs. C’est le cas avec le tangram. Aborder les mathématiques (cette matière souvent boudée de par sa rigueur et sa difficulté) à partir du jeu, permet de créer une source de motivation chez les enfants et d’augmenter leur intérêt pour cette matière.

Le tangram est, au départ, envisagé comme un jeu pour ensuite se transformer en problème à résoudre, en défi, ce qui est d’autant plus stimulant. Les enfants passent alors d’une phase de divertissement, où ils se familiarisent avec le matériel, à une phase d’appropriation en comprenant les enjeux. Variant les situations et les exercices demandés, le tangram se révèle beaucoup moins laborieux, pour apprendre, que les autres méthodes. Des avantages à prendre en compte.

Quelles compétences travailler avec un tangram ?

Plus qu’un simple jeu, le tangram est particulièrement intéressant car il offre de nombreuses applications pédagogiques, en plus d’être adaptable à tous les niveaux. De la maternelle au CM2, vous pourrez trouver, dans le tangram, en tant qu’instituteur, de quoi développer les différents points du programme.

Modele Tangram a l'ecole

Ce puzzle offre la possibilité aux élèves de passer du concret à l’abstrait, leur permettant de mieux assimiler les connaissances par la suite. Stimulant l’imagination des élèves, elle lie géométrie et créativité, favorisant des ponts entre les disciplines. Mais, ce jeu développe également la concentration, la réflexion, la volonté, ou encore la logique des élèves les rendant actifs et non plus passifs. Plus qu’un simple jeu, le tangram est donc un véritable outil d’apprentissage à votre disposition.

Quelles activités proposer à ses élèves ?

Pouvant s’utiliser de la maternelle au CM2, les activités seront, bien entendu, différentes selon le niveau des élèves. L’objectif est de programmer des séances progressives, où chacune amène à développer une nouvelle compétence, un nouveau point du programme. Avant toute chose, peu importe l’âge de vos élèves, il est conseillé de réserver les premières séances au jeu libre. Laissez les enfants se familiariser avec les pièces du puzzle, demandez-leur simplement d’en faire quelque chose, sans aucune autre contrainte. Cela les stimulera pour la suite. Puis, proposez des activités avec des consignes plus précises.

Pour les maternelles, vous pouvez, par exemple, leur faire manipuler les pièces, leur apprendre les noms des polygones, ou encore leur faire dessiner. Premier exercice un peu plus complexe, leur demander de reproduire des figures à partir d’un modèle où les pièces sont délimitées clairement. Pour les plus petits, vous pouvez, plus simplement, leur lire des histoires où les personnages sont des tangrams. Cela leur permettra de se familiariser avec cette activité.

Les élèves du CP au CE2, pourront, eux, aller plus loin dans l’apprentissage, en reproduisant, par exemple, des formes plus complexes ou en apprenant à reconnaître les polygones spécifiques du tangram parmi d’autres. Vous pouvez, également, présenter le tangram sous forme de carré et demander à vos élèves de nommer les polygones le constituant. Cet exercice leur fera prendre conscience des fonctions possibles du tangram.

Tangram geant en classe cm1 cm2Pour les plus grands, CM1 et CM2, le tangram s’imposera tant en géométrie qu’en mesure. Ainsi, la notion d’aire pourra être largement étudiée en découvrant, notamment, que le petit triangle est l’unité de base du tangram, ou encore les notions de symétrie et d’angles droits.

Vous pourrez vous amuser à dicter des programmes pour aboutir à une figure précise, et ensuite, demander à vos élèves d’élaborer leur propre programme qu’ils dicteront aux autres. Ils pourront reproduire des formes plus complexes, à partir de modèles sans délimitations, ou même inventer leurs propres figures.

Les possibilités sont infinies, à vous de faire preuve d’imagination pour adapter les exercices au programme et à vos élèves.

Modèles de Tangram à télécharger

Si vous souhaitez utiliser le Tangram en classe, voici des modèles de Tangram à télécharger proposés par Tangram Channel :

AjoutéRetiré de la liste 3
- 20% Tangram Channel – PACK DE DEMARRAGE
AjoutéRetiré de la liste 1
Tangram à colorier N°29
AjoutéRetiré de la liste 3
- 11% Fiches Tangram VOL.1 – 84 fiches recto/verso
AjoutéRetiré de la liste 3
Tangram « arty » (bleu foncé)

Le tangram possède de multiples avantages à être utilisé en classe. Proposant un apprentissage progressif, varié et ludique, c’est un outil à prendre en considération lors de l’élaboration de vos séances. Vos élèves n’en seront que plus enjoués.

Néanmoins, bien que nous ayons largement fait l’éloge du jeu au sein du parcours scolaire, celui-ci n’est pas à utiliser systématiquement, car rappelons-nous que ce qui caractérise le jeu reste le plaisir. Il s’agit là de trouver un juste équilibre entre divertissement, apprentissage ludique et enseignement classique.

Si vous avez déjà testé les tangram en classe, participez en commentaires 🙂

Ce serait un plaisir de découvrir votre opinion. Exprimez-vous ici :

      Ajouter une réponse

      Réinitialiser le mot de passe