Comment utiliser un TBI en classe ?

L’utilisation du TBI ou Tableau Blanc Interactif a tendance à se démocratiser. En effet, les TICE ou Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement ont en effet fait leur entrée dans les écoles primaires en France depuis une quinzaine d’années.
Et si l’arrivée des TBI dans les salles de classe a été timide, cet outil est de plus en plus plébiscité à l’heure actuelle. Ces surfaces interactives offrent de nombreuses opportunités, autant pour les enseignants que pour les élèves.
Qu’est-ce qu’un tableau blanc interactif ? Quels sont les différents TBI qui sont en place sur le marché ? Quel intérêt pour les enseignants et pour les élèves ? Comment utiliser un TBI en classe ? C’est ce que nous allons expliquer dans cet article.

Qu’est-ce qu’un tableau blanc interactif ?

Aussi appelé tableau pédagogique interactif (TPI), le tableau blanc interactif fait partie des tableaux numériques interactifs (TNI). C’est l’une des dernières innovations apportées par les fabricants dans le domaine de l’interactivité. Il désigne un système qui permet d’afficher l’écran d’un ordinateur sur une surface à l’aide d’un vidéoprojecteur. Ainsi, il est possible d’agir sur cette surface en manipulant la souris de l’ordinateur ou de le contrôler avec un stylet. Pour certains types de TBI, le contrôle peut être effectué avec le doigt. Outre le vidéoprojecteur et la surface de projection, le système comprend un logiciel pour faciliter sa prise en main et son utilisation.

TBI pédagogique

De nos jours, différentes formes de tableau numérique interactif sont disponibles sur le marché. En plus du TBI, il existe les vidéoprojecteurs interactifs (VPI), les vidéoprojecteurs numériques interactifs (VNI) et les écrans tactiles.

Deux principaux TBI sont utilisés dans les établissements scolaires dans l’Hexagone : les TBI fixes et les TBI mobiles. Dans les écoles primaires, les TBI tactiles sont privilégiés. Ils sont plus adaptés aux jeunes élèves qui éprouvent encore des difficultés à manipuler le stylet.

Les VPI et les VNI quant à eux sont des systèmes qui s’adaptent à toutes les surfaces blanches et les transforment en surfaces interactives, contrôlables avec un stylet. Ils sont moins onéreux que les TBI. Par contre, ils présentent un gros inconvénient. L’ombre de l’utilisateur va se refléter sur la surface de projection.

Enfin, l’écran tactile désigne une tablette géante interactive qui se présente sous le format d’un tableau. Il ne comporte pas de vidéoprojecteur.

Quelles sont les caractéristiques d’un tableau blanc interactif ?

Le tableau blanc interactif : définitionS’il existe de nombreux modèles de tableau blanc interactif en raison des diversités des marques, leurs caractéristiques présentent certaines similitudes. En général, les TBI sont constitués de :

  • La surface de projection

La nature de la surface, partie la plus utilisée d’un tableau blanc interactif, dépend directement du type de stylet. Dans le cas d’un stylet passif, la surface est dotée de capteurs. À l’inverse, elle peut être totalement passive si le stylet utilisé est actif. D’autres constructeurs ont opté pour l’utilisation de technologie infrarouge qui permet d’écrire avec le doigt, en mode utilisateurs multiples.

  • Le stylet

Les modèles de stylet varient suivant les constructeurs. Le stylet passif ne comporte pas d’électronique. Le stylet actif a recours à la technologie infrarouge afin d’émettre une lumière détectée par un capteur. Les modèles les plus récents utilisent une technologie de pointe. Ils sont équipés de mini-caméra leur permettant de détecter une micro-trame sur la surface émaillée du tableau. Ce qui garantit à l’utilisateur une précision extrême.

  • Le logiciel pilote

Chaque constructeur de tableau blanc interactif propose un logiciel dédié. Grâce au logiciel pilote, il est possible d’intégrer une grande variété d’outils d’annotation, de sauvegarder son travail et de le modifier plus tard. Dans la plupart des cas, les logiciels de TBI sont fermés, mais permettent tout de même la compatibilité de fichiers.

  • Les connectiques

Certains modèles de tableau blanc interactif ne peuvent fonctionner qu’avec des fils. D’autres sont dotés de technologie sans fil. Ces derniers offrent un meilleur confort d’usage. En effet, il n’existe pas de fil reliant l’ordinateur, le tableau, etc.

Quels sont les apports pédagogiques d’un tableau blanc interactif ?

L’introduction du tableau blanc interactif dans les écoles primaires répond à la volonté du ministère de l’Éducation nationale de mettre en place des TICE. Il permet aux jeunes élèves de se familiariser à l’environnement informatique, la recherche sur le web et l’utilisation de traitement de texte. En plus, il constitue un excellent moyen d’intégrer naturellement les TICE dans le processus d’apprentissage.

TBI en primaire

Le TBI présente également l’avantage de favoriser l’interactivité entre l’enseignant et ses élèves. Cet outil ludique rend l’enseignement plus stimulant et plus attractif. Si aucune étude n’a encore évalué ses éventuels bénéfices sur les résultats scolaires des enfants, il est assuré qu’il suscite leur curiosité et capte leur intérêt. En d’autres termes, il améliore leur attention et leur concentration en classe. De son côté, l’enseignant est beaucoup plus motivé et s’investit davantage dans son travail.

Un autre atout du tableau blanc interactif est de faciliter le travail collectif. Étant donné que tous les élèves voient la même chose sur la surface de projection et ont la possibilité d’intervenir à n’importe quel moment, ils se trouvent dans une situation d’apprentissage identique. En plus, leur attention est plus importante que face à un livre classique. Ce qui permet à l’enseignant de proposer des travaux en commun tels que la navigation sur Internet, la rédaction collective de texte, etc.

De la même manière, le TBI contribue à la mémoire de la classe. Les travaux réalisés sur le tableau blanc interactif, avec les interventions des élèves, peuvent être sauvegardés sur l’ordinateur. En cas de besoin, l’enseignant a la possibilité de repasser une ancienne séance. Ce qui garantit la continuité des enseignements et facilite la compréhension. Si nécessaire, l’enseignant peut même imprimer le fichier correspondant pour les élèves absents.

Enfin, contrairement aux idées reçues, le TBI fait gagner du temps à l’enseignant sur le long terme. Certes, au départ, il doit concevoir et réaliser lui-même les supports de cours. Ce qui peut apparaître une charge de travail supplémentaire. Néanmoins, le tableau blanc interactif réduit sensiblement le temps de préparation des cours au fil des années. Pour cause, les supports peuvent être réutilisés ou recyclés en fonction de ses besoins. De plus, l’accumulation d’expérience simplifie la construction des séances. Par ailleurs, cet outil lui outil de perdre du temps à copier les consignes au tableau.

Pour quelles matières et à quel moment utiliser le tableau blanc interactif ?

Le tableau blanc interactif est adapté à n’importe quelle matière enseignée dans les écoles primaires. Il convient même pour les disciplines où l’écrit n’occupe pas une place prépondérante. Il en est ainsi de la musique, des activités physiques et sportives, etc. Cependant, son utilisation apporte plus pour les matières comme la géométrie et la géographie, où la représentation dans l’espace est essentielle. En effet, le TBI constitue un excellent outil pour visualiser les informations.

TBI en maternelle

De même, le tableau blanc interactif peut être utilisé à chaque phase d’apprentissage d’une leçon. Avec un manuel classique, l’apprentissage d’une leçon se déroule en trois étapes. La première est la phase de découverte de la notion à aborder. La deuxième concerne la mise en forme de la règle et la dernière porte sur l’entrainement. À chacune d’elles, il est possible pour l’enseignant de recourir au TBI à des degrés variables.

La partie découverte est assurément la phase où le tableau blanc interactif est le plus utile. En effet, les élèves ne disposent encore d’aucune notion sur le thème abordé. Cet outil permet de revoir les précédentes leçons pouvant les aider à se poser les bonnes questions et à trouver les réponses. Lors de la seconde phase, l’enseignant peut l’utiliser afin de donner à ses élèves les règles de base pour apprendre et assimiler la nouvelle leçon. La troisième phase consiste à reproduire l’exemple donné en début d’exercice. Celle-ci nécessite peu l’usage du TBI. Autrement dit, il est impératif de savoir moduler la fréquence d’utilisation par rapport au contenu des apprentissages et leur difficulté.

Quelles peuvent être les avantages de l’utilisation du tableau blanc interactif ?

Pour les élèves comme pour l’enseignant, l’utilisation du tableau blanc interactif offre de nombreux avantages. Pour les élèves, le TBI favorise une posture et un apprentissage proactifs. Pour exemple, si un mot leur inconnu, il est possible de consulter un dictionnaire ou de faire une recherche sur le web. Il accélère aussi le processus d’apprentissage et de mémorisation grâce à l’association de la mémoire visuelle et de la mémoire auditive. En plus, de par son aspect moderne et innovant, cet outil éveille la curiosité, augmente la motivation et stimule même la participation. De même, il valorise le travail et les progrès. Les travaux de quelques élèves peuvent être projetés à l’écran afin de mieux illustrer les leçons ou les corrections.

Pour l’enseignant, l’utilisation du tableau blanc interactif constitue un moyen efficace de rendre son cours plus animé et plus dynamique, donc plus intéressant pour les enfants. Pendant les séances, il peut se focaliser pleinement sur les explications des leçons et des exercices au lieu de devoir encore manipuler un certain nombre de documents. Lors de la conception des supports de cours, le TBI peut également stimuler la « créativité didactique ». Ces supports peuvent être enrichis ou recyclés pour être réutilisés pour les années scolaires à venir. Enfin, recourir à cet outil permet procure beaucoup plus de confort en faisant face aux élèves.

Quelques cas concrets d’utilisation du tableau blanc interactif

Le tableau blanc interactif peut être utilisé de manière ponctuelle ou en permanence dans les classes de primaire. L’enseignant peut s’en servir pour la dictée et l’apprentissage de l’écriture. Il donne pour consigne à son élève de bien respecter le nombre d’interlignes pour chaque lettre. Grâce à l’interface dynamique et aux couleurs de l’écran interactif, l’élève est capable d’appliquer l’exercice et de mieux assimiler ses erreurs.

TBI à l'école

En primaire, le TBI peut aussi être utilisé pour faciliter l’apprentissage de l’heure et des formes. Pour ce faire, l’enseigne importe directement l’image d’une horloge. Puis, à l’aide des outils d’annotation fournis par le logiciel, il n’a qu’à l’annoter. De la même façon, il peut créer une forme sphérique avec le logiciel. Afin de l’illustrer pour faciliter l’assimilation, il a la possibilité d’importer du contenu, des images ou des vidéos en fonction des besoins.

Par ailleurs, pour l’apprentissage de l’écriture, l’enseignant peut projeter l’image grisée d’une voyelle et d’une consonne. Ensuite, il fait passer chaque élève au tableau pour faire le geste juste en utilisant le doigt ou le stylet. Ainsi, l’apprentissage est plus ludique et intéressant. L’exercice peut être répété jusqu’à l’acquisition de la gestuelle. Une fois cette étape validée, l’élève est en mesure de reproduire les lettres étudiées avec un stylo traditionnel et sur une feuille de papier.

Il est également possible pour l’enseignant d’aborder de cette façon l’enseignement des opérations classiques telles que l’addition, la soustraction, la multiplication et la division. L’apport du multimédia permet aux élèves d’apprendre d’une autre manière, plus divertissante, mais tout aussi efficace. Cet outil offre au maître d’école une opportunité d’innover dans sa façon d’enseigner pour qu’il obtienne l’adhésion des élèves.


Des ressources pédagogiques pour TBI ?

Sur La Salle des Maitres, la communauté d’enseignants proposent des ressources pédagogiques qu’ils utilisent pour leurs classes de primaire ou de maternelle.

La plateforme est encore récente puisqu’elle a été créée en juin 2018. A l’heure actuelle, aucun professeur des écoles n’a partagé de ressources pédagogiques dédiées à une utilisation sur TBI. Mais ce professeur, c’est peut-être toi !

Si tu disposes de ressources pédagogiques pour TBI, et que tu souhaites les mettre à disposition des milliers de professeurs des écoles membres de la communauté La Salle des Maitres, nous t’en serons reconnaissants !

> PROPOSER MES RESSOURCES SUR LA SALLE DES MAITRES <<


Utilisez-vous un TBI à l’école ?

Un retour d’expérience ? 

Des conseils à donner aux autres professeurs ?

⬇️ Nous attendons vos retours en commentaire ! ⬇️

Ce serait un plaisir de découvrir votre opinion. Exprimez-vous ici :

      Ajouter une réponse

      Réinitialiser le mot de passe